30 septembre 2016 5 30 /09 /septembre /2016 06:58

Je me permets d’informer sur une exposition que je n’ai pas encore vue, à Compiègne, sur Franz Xaver Winterhalter (1805-1873), peintre du gotha européen du Second Empire, qui se déroule du 30 septembre au 15 janvier. Elle est intitulée Winterhalter : Portraits de cour, entre faste et élégance.

Photographie : « Franz Xaver Winterhalter : Madame Rimsky-Korsakov, 1864. Huile sur toile ; 147 x 90 cm. Paris, dépôt du musée du Louvre au musée d’Orsay, don de Nicolas et Dimitry Rimsky-Korsakov, fils du modèle, 1879. Photo © Musée d’Orsay, Dist. Rmn-Grand Palais / Patrice Schmidt. »

La Mesure de l'Excellence La Mesure de l'Excellence
commenter cet article
29 septembre 2016 4 29 /09 /septembre /2016 06:55

Photographies de M. Yvan Moreau de la Manufacture nationale des Gobelins (fabrication de tapisseries).

La Mesure de l'Excellence La Mesure de l'Excellence
commenter cet article
28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 06:58

Comme son nom ne l’indique pas OpenEdition est une initiative française développée par des centres de recherche dont l’objectif est la divulgation numérique de travaux scientifiques et techniques en sciences humaines et sociales.

Le site met à disposition plus de trois mille livres et plus de quatre-cents revues. Il « rassemble quatre plateformes complémentaires dédiées respectivement aux livres, aux revues, aux blogs de recherche et aux annonces scientifiques. L’ensemble de ces plateformes, dont les contenus sont majoritairement en libre accès, reçoit 4 millions de visites mensuelles provenant du monde entier. Des services complémentaires sont proposés via les bibliothèques et institutions abonnées. »

Photographie provenant de la page http://www.openedition.org/8850

La Mesure de l'Excellence La Mesure de l'Excellence
commenter cet article
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 06:21

Le samedi 8 octobre à partir de 9h45 le Domaine départemental de Sceaux organise une Journée de rencontres autour du dessin ancien dans le cadre de l'exposition De Vouet à Watteau, un siècle de dessin français, Chefs-d'œuvre du musée des Beaux-Arts et d'Archéologie de Besançon.

« Cette journée a été conçue de façon pédagogique pour permettre au grand public d'apprendre les rudiments du collectionnisme et les astuces des amateurs chevronnés.

En matinée, quatre interventions seront consacrées à des questions techniques et porteront sur la fabrication et l'aspect des papiers anciens ; sur les techniques utilisées pour laisser une trace, suggérer une masse d'ombre ou une zone de couleur, selon les époques et selon les lieux ; sur les fonctions du dessin, qui peut être de premier jet ou poussé jusqu'à l'illusionnisme ; sur les grands collectionneurs, leurs partis pris, leurs habitudes et les petites marques mystérieuses qui permettent de les identifier...

L'après-midi, cinq spécialistes présenteront les caractéristiques techniques, stylistiques et esthétiques de l'un des quatre grands dessinateurs français du XVIIe siècle et du début du XVIIIe : Simon Vouet, Nicolas Poussin, Charles Le Brun et Antoine Watteau. Les pratiques d'atelier et l'enseignement académique seront aussi évoqués.

À l'issue de cette journée de rencontres, les participants disposeront d'un appareil critique très utile à la visite de l'exposition, où ils seront d'ailleurs invités à se rendre librement. »

« Accès libre dans la limite des places disponibles. Réservation obligatoire, avant le 30 septembre, au 01 41 87 29 71. Renseignements sur : domaine-de-sceaux.hauts-de-seine.fr ou au 01 41 87 29 50. »

Programme ici.

Photographie : « Simon Vouet (1590-1649), Étude pour la figure de Zéphyr, v. 1635-1639, pierre noire et rehauts de craie blanche, 240 x 366 mm, D. 2663 © Besançon, Musée des beaux-arts et d’archéologie - Photo Pierre GUENAT. »

La Mesure de l'Excellence La Mesure de l'Excellence
commenter cet article
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 06:58

Le château privé de Vigny (dans le Val d'Oise), construit en 1504 et réaménagé au XIXe siècle en style néogothique, laissé à l’abandon depuis 2005 par son propriétaire, a été cédé en décembre 2015 à une « société civile immobilière, qui a pour projet de transformer le château en un ensemble hôtelier 5 ou 4 étoiles » (référence ici ou si cela ne s'ouvre pas ici).

Le Conseil régional d’Île-de-France a accordé une subvention de 110.807 euros pour des « travaux de traitements et de mise en sécurité du Château de Vigny ».

Le plus déplorable dans tout cela c’est que pour faire un hôtel des salles de bain vont être construites, des parties détruites et le tout va être modernisé. Avec cela il faudra penser à abriter les voitures (garages ?), sans compter les alentours qui seront sans doute aménagés avec pelleteuses et goudron.

Sauf si… avec un peu de chance... la mise en valeur soit faite avec délicatesse et respect... Alors on pourra dire que l'argent public n'aura pas été gaspillé. C'est possible ;-)

Photographie Wikipédia.

La Mesure de l'Excellence La Mesure de l'Excellence
commenter cet article
23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 07:35

C'est la première édition du Salon de la Bibliophilie & de l'Iconographie ces samedi et dimanche 24 & 25 septembre 2016. Je ne sais donc pas si celui-ci est à recommander. Cependant le thème est très intéressant. Cela se passe à Paris, dans le deuxième arrondissement, à l'Espace Cléry du 17 rue de Cléry, dans le quartier du Sentier qui en ce moment 'bouge bien'.

La Mesure de l'Excellence La Mesure de l'Excellence
commenter cet article
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 13:45

L’ambassade d'Italie à Paris nous fait l’honneur d’ouvrir les portes au public gratuitement de son rez-de-chaussée, jusqu’au 20 novembre de cette année, afin de fêter l’arrivée de Léonard de Vinci (1452 – 1519), il y a de cela exactement cinq siècles, avec une exposition consacrée à cette importante venue annonçant les débuts de la Renaissance française intitulée Léonard en France : Le maître et ses élèves 500 ans après la traversée des Alpes. Cet événement ‘confidentiel’ (je n’ai pas trouvé de page lui étant vouée sur le site de l’ambassade) va sans doute attirer beaucoup de monde au 47 rue de Varenne dans le septième arrondissement (il est préférable de venir sans un sac volumineux si on souhaite rentrer). Le sujet et le lieu sont prestigieux.

L’exposition présente trois tableaux de Francesco Melzi qui accompagna le maître en France, deux de Gian Giacomo Caprotti dit Salaì qui le rejoignit, un de Léonard de Vinci, deux autres de son atelier, un de Cesare da Sesto considéré comme un de ses élèves et un récent d’Ingres (1780-1867) représentant Léonard décédant dans les bras de François Premier.

Elle comprend donc dix oeuvres, dont neuf de l’époque de Léonard de Vinci, ainsi que d’autres documents dont des livres provenant de la Bibliothèque nationale de France. Les peintures du temps de l'artiste ont été prêtées par les plus grands musées italiens.

Découvrir tout cela dans l’hôtel de La Rochefoucauld Doudeauville (hôtel de Boisgelin) est merveilleux. Le bâtiment a été élevé en 1732 par Jean-Sylvain Cartaud pour le secrétaire de Louis XV Gérard Heusch de Janvry. Il est bien conservé et meublé avec beaucoup de goût par l’ambassade italienne avec des exemples d’époque, en particulier du XVIIIe siècle italien et français : meubles, peintures, tapisseries, objets d’art somptueux...

Voici quelques photographies que j’ai prises de l’exposition.

Ci-dessous quelques œuvres du mobilier que l’on peut contempler.

Photographies ci-dessous : Lors de la présentation de l’exposition aux journalistes, on m’a laissé la possibilité d’un peu fureter au premier étage. Je vous en fais profiter !

Le sujet mériterait que je me penche plus intensément sur les œuvres. Ce sera peut-être lors d’un autre article ; si je trouve le temps d’éplucher le catalogue édité par Skira, rédigé sous la direction de Stefania Tullio Cataldo (historienne de l’art, conseillère scientifique au Louvre), avec des études techniques inédites sur tous les tableaux présentés dans l’exposition et des essais de Vincent Delieuvin (conservateur en chef du Louvre) et Louis Frank (conservateur en chef du Louvre), Mario Scalini (surintendant de l’Émilie-Romagne) et Gennaro Toscano (Bibliothèque de France).

Il est à noter que jusqu’au 15 novembre 2016, le château du Clos Lucé à Amboise fête ce cinq-centième anniversaire avec une exposition intitulée Du Clos Lucé au Louvre, les trois chefs-d’œuvre de Léonard de Vinci.

La Mesure de l'Excellence La Mesure de l'Excellence
commenter cet article
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 06:58

Cette année le musée du Domaine départemental de Sceaux présente du 17 septembre au 31 décembre des dessins de peintres français du Grand Siècle dans une exposition intitulée De Vouet à Watteau, un siècle de dessin français, chefs-d'œuvre du musée des Beaux-Arts de Besançon. On y retrouve des exemples de dessins de nombreux peintres de 1630 aux premières décennies du XVIIIe siècle.

 « Chaque année, le Département des Hauts-de-Seine invite de grands musées à présenter leurs plus belles pièces d’arts graphiques (musée Ingres de Montauban, musée des Beaux-Arts d’Angers ou encore de la Cité de la céramique Sèvres et Limoges...) au musée du Domaine départemental de Sceaux. Ces rendez-vous ont fait du musée l’un des lieux identifiés de l’étude et de la valorisation de l’art du dessin, à l’échelon national.

Du 16 septembre au 31 décembre 2016, le cabinet d’arts graphiques du musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon, l’un des plus riches constitués en région, présentera à Sceaux son fonds français du XVII e siècle, particulièrement prestigieux. L’époque n’est pas choisie au hasard : elle correspond à la naissance du Domaine de Sceaux dont le créateur, Jean-Baptiste Colbert, connut et encadra – au titre de surintendant des Bâtiments du Roi et protecteur de l’Académie royale de peinture et de sculpture – la plupart des artistes dont les œuvres sont exposées. Ce XVII e siècle, traversé par les règnes de Louis XIII et Louis XIV, est surtout celui de l’émergence d’une esthétique proprement française, favorisée et accompagnée par un pouvoir politique soucieux de sa grandeur. Simon Vouet, Nicolas Poussin, Claude Gelé dit Le Lorrain, Charles Le Brun... tous sont représentés au sein de l’exposition. »

Photographie de gauche : « Claude Gellée, dit LE LORRAIN (1600-1682), Paysage avec le palais de Staphyle, v. 1669, pierre noire, plume et encre brune, lavis brun et rehauts de blanc, 398 x 265 mm, D.2698. © Besançon, Musée des beaux-arts et d’archéologie. Photo Pierre GUENAT. »

Photographie ci-dessous : Parc de Sceaux.

Photographies ci-dessous : Intérieur du musée. Le musée du Domaine départemental de Sceaux a une jolie collection en particulier du XVIIIe siècle.

Photographies ci-dessous : Exemples de céramiques de Sceaux du XVIIIe siècle.

Photographie ci-dessous : Une des allées menant au musée.

La Mesure de l'Excellence La Mesure de l'Excellence
commenter cet article
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 06:58

Avec le projet de loi sur le Patrimoine..., j’ai pris l’habitude de traiter, les lundis, de ce qui m’attriste dans le monde culturel contemporain et même de politique. Je vais continuer de le faire de temps en temps.

Une démocratie mal gérée et corrompue conduit à la tyrannie. C’est Platon qui le dit dans sa République. Cela se confirme dans l’histoire et en particulier dans la contemporaine. Il suffit de constater comment les pays colonisateurs assoient leur pouvoir presque exclusivement sur des dictateurs (dictatures ou régimes corrompus) pour s’en persuader. Prenons l’exemple des États-Unis (non pas le pays et ses habitants mais sa politique colonisatrice) en particulier par l’intermédiaire de l’OTAN. Ceux-ci se servent de l’extrême droite pour manipuler et asseoir leur pouvoir. C’est le cas même dans la vieille Europe, avec tout d’abord les conflits dans l’ex-Yougoslavie qui sont à l’origine de l’entrée massive de l’Islam et des musulmans en Europe ainsi que des États-Unis (les deux allant de couple). C’est le cas aussi aujourd’hui en Ukraine. Ce sera le cas en France.

Qu’est-ce que l’extrême en droite en France ? Celle-ci a beaucoup changé. Tout d’abord on aurait tord de croire que seuls des Français ‘de souche’ votent pour elle. Une grande partie de l’immigration ‘conservatrice’ le fait, s’est à dire attachée notamment à des valeurs religieuses quelles quelles soient. Les musulmans de France ne sont pas en majorité de gauche mais bien de droite, et une bonne partie d’extrême droite. J’écoutais un entretien avec Alain Soral dernièrement où celui-ci disait que le Front national lui avait donné, il y a de cela quelques années, la mission de créer des liens avec les musulmans. Il ne faut pas croire que l’islamisation de la France s’arrêtera avec le Front national au pouvoir. Il y a de grandes chances que cela soit le contraire.

Que faire alors si voter ne sert absolument à rien aujourd’hui ? Réfléchir, se comporter en être libre et responsable, être conscient, ouvrir les yeux est déjà beaucoup. Je le répète une démocratie corrompue conduit à la tyrannie.

En voulant affaiblir l’extrême droite française d’autres extrêmes-droites se sont développées comme l’islamisme ou le sionisme. Et même si on réussissait à faire que ces trois là se calment, une quatrième surgirait, etc. Couper la main qui montre le problème ne résout pas ce dernier. Reprendre en main la démocratie ne se fera pas grâce à l’arrivée d’un 'régime salvateur' mais bien par une prise de conscience individuelle, de chacun quelle-que soit son origine, en se comportant soi-même en être libre et responsable... notamment…

Chacun doit agir à son échelle afin de rendre la vie commune riche et émancipatrice. Personnellement je le fais dans ce blog en m’intéressant au patrimoine qui est à l’origine de ce que nous sommes aujourd’hui, et que nous devons respecter si nous voulons respecter l’avenir.

La Mesure de l'Excellence La Mesure de l'Excellence
commenter cet article
16 septembre 2016 5 16 /09 /septembre /2016 06:58

Du 16 septembre 2016 au 23 janvier 2017 le musée Jacquemart-André nous invite à rencontrer un Rembrandt intime.

Cette exposition réunit une vingtaine de tableaux et une trentaine d’œuvres graphiques (dessins et gravures) de l’artiste. Le thème de l’intimité est mis en valeur de deux manières particulières :

- Avec plusieurs autoportraits et des portraits de son entourage.

- En nous décortiquant le processus créatif à travers des exemples des techniques utilisées par Rembrandt avec des exemples de gravures, dessins (encre, plume…) et huiles.

L’intimité est aussi dans les détails des peaux, des habits, des expressions, etc. De même elle est présente dans la révélation de presque chacune de ses œuvres à travers la lumière. Mais là où Rembrandt est vraiment magistral c’est dans son art… son habileté à créer en véritable artiste, à manier le dessin, la couleur, la perspective, la lumière, à rendre les formes, les sensations...

De près ou de loin ses œuvres sont d’une grande richesse. On évolue autour de ses toiles comme à travers un paysage qui se révèle à nous à chaque mouvement ; du moins c’est ce que j’ai ressenti pour de nombreuses d’entre elles.

Et puis le musée Jacquemart-André est un lieu magnifique et très élégant...

La Mesure de l'Excellence La Mesure de l'Excellence
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de La Mesure de l'Excellence
  • Le blog de La Mesure de l'Excellence
  • : Présentation des nouveautés de l'art sur le Net.
  • Contact

CE BLOG EST À LA RECHERCHE DE MÉCÈNES.

IL EXISTE DEPUIS PLUS DE NEUF ANNÉES, ET CONTIENT PLUS DE MILLE DEUX-CENTS ARTICLES.

 

POUR LE RESPECT DES ARCHITECTURES ANCIENNES AU MÊME TITRE QUE LES OBJETS D'ART !

 

Cariatietexte200-copie-1.jpg

Réseau collaboratif

Si vous souhaitez que votre site fasse partie de ce réseau, cliquez ici !

Aujourd'hui Internet est dans les mains de quelques groupes. Les informations de leurs utilisateurs sont vendues aux plus offrants par l'intermédiaire notamment des réseaux sociaux. Avez-vous lu les Conditions d'utilisation de Facebook : « vous nous accordez une licence non exclusive, transférable, sous-licenciable, sans redevance et mondiale pour l’utilisation des contenus de propriété intellectuelle que vous publiez sur Facebook ou en relation avec Facebook (licence de propriété intellectuelle). Cette licence de propriété intellectuelle se termine lorsque vous supprimez vos contenus de propriété intellectuelle ou votre compte, sauf si votre compte est partagé avec d’autres personnes qui ne l’ont pas supprimé. » Cela signifie que Facebook peut utiliser à sa convenance et vendre toutes les informations que vous mettez dans votre compte, et même après l'avoir clôturé.

 

     
lamesure.org
La-Mesure80.jpg

 


La plupart des réalisations internet de LM sont faites à partir de LOGICIELS LIBRES

 

Copyright © 2007 - 2015
La Mesure de l'Excellence
L
e Menn Richard

Tous droits réservés

lesamusementsdeparisreliurefacedetaila300lll

Contact : lamesure@lamesure.fr

 

Expositions

 

ToiletteDeDinerOuDeSoireeBlanc-Detaila300alm