Le château de Versailles

La direction calamiteuse du château de Versailles se poursuit. Cette fois il s'agit de détruire un escalier de service menant aux appartements de la Reine appelé 'escalier Fleury' afin d'y installer une climatisation (article de Le Point du 29 septembre 2015). 

Je rappelle que dernièrement un jardin moderne a été aménagé dans les jardins de Versailles de Le Nôtre, que trois bâtiments lui appartenant vont être transformés en hôtel, que les choix artistiques contemporains qui y sont exposés régulièrement sont plus que polémiques, que l'utilisation de fac-similés à la place de vraies peintures y est fréquente, que les restaurations sont souvent douteuses, que le garde-meuble de Louis XVI du château vient d'être vendu pour être découpé en appartements, que le château sert pour des fêtes décadentes comme celle récemment pour le président de la République populaire de Chine (n'est-ce pas décadent d'inviter le président d'une dictature ?)... C'est déjà beaucoup non ?

Le château de Versailles et le Louvre sont deux institutions culturelles qui prennent depuis quelques années une direction alarmante.