Mille & une orchidées d'Asie

Du 12 février au 9 mars le Jardin des Plantes, Muséum national d’Histoire naturelle, présente une exposition d’orchidées d’Asie dans ses grandes serres intitulée : Mille & une orchidées d'Asie. Je n'ai pas encore eu le temps de venir la voir, mais c'est un très joli thème.

« Dans un magnifique écrin végétal composé de plus d’un millier de plantes tropicales les visiteurs sont invités à découvrir cette année les orchidées. Riche de 7 000 espèces, le continent asiatique vénère la beauté de cette fleur symbole de pureté, de raffinement, de fertilité et d’érotisme. Un somptueux décor sous la voute de verres irisés de la serre des forêts tropicales plongera le public dans une myriade de phalaenopsis suspendues sur des cannes de bambous.

Les orchidées d’Asie issues de la collection des 1 000 espèces « sauvages » conservées par le Muséum dans les serres de l’Arboretum de Chèvreloup près de Versailles sont aussi présentées au public.

Le jardin botanique de la Ville de Paris est invité à la manifestation. Quelques-unes des orchidées extraites de ses collections extraordinaires gardées aux serres d’Auteuil sont dévoilées au public.

Quatre producteurs français (AM Orchidées, La Cour des Orchidées, Ryanne Orchidée et Vacherot & Lecoufle) créent quatre scènes d’orchidées où ils mettent en valeur dans des décors naturels des plantes exceptionnelles.

La bande son de l'exposition est réalisée par Duncan Pinhas, qui a composé pour cet évènement une musique sensorielle, de méditation, traversée par des sons organiques et environnementaux. Elle produit un dépaysement sonore qui dialogue avec la beauté des orchidées et leur lieu d ́origine, l’Asie.

La musique, en suspension, est composée d'un jeu de résonance sur cymbale, bol tibétain et guitare et également de traitements électroniques qui offrent au public un déploiement de sons lumineux rappelant l'éclosion de la fleur.

Cette exposition est l’occasion d’un voyage en Asie dans le monde des orchidées au milieu des plus beaux exemplaires extraits des collections publiques parisiennes et privées des meilleurs producteurs français.

Avec l’appui de l’Association Française, Culture et Protection des Orchidées (AFCPO) et de la Société Française d’Orchidophilie (S.F.O.). »

Je rappelle au passage qu'il existe plusieurs variétés d'orchidées qui poussent à l'état sauvage en France. Celles-ci sont peu impressionnantes mais jolies. C'est toujours une fête d'en rencontrer sur les chemins champêtres. Voir les articles Le mois de mai et Le mois de juillet.

Photographies : © F-G Grandin MNHN.