Le blondin et la blondine

Dans le Dictionnaire de L'Académie française de 1762 on lit cette définition du blondin et de la blondine : «  BLONDIN, INE. s. Celui, celle qui a les cheveux blonds. C'est un blondin. C'est une blondine. On appelle figurément & familièrement, Blondins, Les jeunes gens qui font les beaux. » Cette appellation est souvent employée d’une manière familière et railleuse. Dans le Dictionnaire du bas-langage de 1808 le terme de 'blondin' est décrit comme le « Nom que l’on donne à un petit-maître, à un céladon ; et familièrement à celui qui a les cheveux blonds. » Ce mot est ancien, car on le trouve déjà au XVIIe siècle dans la première édition du Dictionnaire de L'Académie française, (1694) : « On appelle, Blondins, Les jeunes galants qui font les beaux, parce qu'ils portent d'ordinaire des perruques blondes. »

© Article LM