Le Grand Hôtel Dieu de Lyon

C'est en lisant cet article : Le Grand Hôtel Dieu de Lyon veut attirer les marques premium, que j'apprends une nouvelle destruction de notre patrimoine architectural français... cette fois lyonnais. Il s'agit de l’Hôtel Dieu de Lyon datant en grande partie des XVIIe et XVIIIe siècles (mais dont l'origine remonte au XIIe siècle) avec des agrandissements au XIXe, et entièrement classé Monument Historique. On y apprend que celui-ci a été vendu au privé et va être partiellement détruit :

« Des bâtiments ont été détruits. De nouvelles structures s'installent, elles, sur 11 000 mètres carrés. Pour l’heure, les équipes d’Eiffage, toujours en charge du chantier, organisent la déconstruction des espaces intérieurs, largement modifiés depuis le XVIIème siècle et les travaux de l’architecte Jacques-Germain Soufflot.

Les travaux prennent en compte les fondations existantes, notamment pour installer un parking de 143 places et l’adaptation et l’installation de 1 400 fenêtres ou la remise en valeur de 40 000 mètres carrés de façade... »

On est là aussi dans un façadisme que je n'arrête pas de constater dans mon blog qui consiste à garder les façades de bâtiments anciens pour ne pas choquer le passant, tout en détruisant largement à l'intérieur. C'est un peu comme notre démocratie, qui est de façade, tout l'intérieur de notre organisation étant détruite par d'autres pouvoirs, en particulier marchands et financiers.

Dans le cas de Lyon on assiste véritablement à une gabegie et une inconscience pharaonique. D'un côté on gaspille de l'argent à construire un musée des Confluences, ouvert en 2014, qui comme son nom l'indique est absolument inutile, mais qui aura coûté à la mairie de Lyon des sommes monstrueuses (le budget de construction est passé de 61 millions à 330 millions d'euros). L'Hôtel-Dieu a quant à lui été vendu au groupe Eiffage qui au mois de juin 2015 l'a vendu à la banque Crédit Agricole. Le foncier (le terrain) appartient toujours aux Hospices civils de Lyon, avec lesquels un bail à construction de 99 ans a été signé. Je ne sais pas combien a rapporté la vente de l'Hôtel Dieu de Lyon, mais sans doute moins que 330 millions d'euros ! Pourquoi la mairie n'a-t-elle pas acheté l'Hôtel-Dieu pour y installer son musée tout en faisant de cet endroit un espace à vivre en gardant notamment une partie dédiée au médical (des siècles de vocations s'évanouissent ici) et en prenant soin de conserver les architectures anciennes ? Cela aurait coûté moins cher que de faire le musée des Confluences, aurait été un investissement pour l'avenir culturel et social de Lyon (alors que là on n'est que dans un univers marchand et de spéculation immobilière), tout ceci dans le centre de la capitale des Gaules.

Sur le site officiel de Lyon il est indiqué qu'il s'agit d'une « restauration » !