Projet de loi relatif à la liberté de la création, à l'architecture et au patrimoine (8) : Protéger notre patrimoine c'est le faire de notre avenir.

À notre époque la question la plus importante à résoudre au niveau mondial est sans doute celle du nucléaire. À comparer, celle concernant la sauvegarde des patrimoines de la planète semble dérisoire. Cependant elle reste importante car un des piliers de la reconstruction de notre société et de l'avenir des êtres humains.

Le patrimoine peut être comparé à la figure de Saint-Christophe, un molosse portant l'enfant Jésus, symbole utilisé déjà bien avant l'avènement du Christ pour représenter l'ancien monde portant le nouveau et lui permettant de voir plus loin. Faire des atteintes à notre patrimoine c'est endommager ce qui nous soutient et nous permet de voir loin. Sans lui nous sommes petits et fragiles. Le conserver est vital.

En ce début de XXIe siècle la France est confrontée à de grands défis. Celui concernant la culture n'est pas le moindre. Les bouleversements sont nombreux, et un des premiers à en subir les outrages c'est notre patrimoine. L'art contemporain devrait nous aider à nous le faire apprécier tout en proposant de nouveaux modèles pour ce siècle. Nous en sommes très loin.

Heureusement un grand nombre de professionnels du patrimoine continuent de le défendre et de l'aimer, car rien ne peut se construire sans fondations afin d'avoir une vision lointaine de notre avenir. Ces dernières années le patrimoine français a subi des outrages qui équivalent à ceux d'une guerre. Cela ne se voit pas car en même temps que l'on détruit on (re)construit. Mais les dommages sont nombreux, et j'en reparlerai dans l'article de lundi prochain.

La culture en général est aujourd'hui plus que jamais à mettre en avant. De nos jours il y a énormément de brassages. Si tous les êtres humains sont égaux, les différences culturelles peuvent former des barrières mais aussi permettre la rencontre et des échanges fructueux voire élévateurs. Chaque culture a sa préciosité. Partager ce que chacune a de meilleur (et non pas de pire ou de médiocre) est la seule manière d'avancer. C'est une des raisons pour laquelle nous devons prendre soin de la culture où nous vivons et de son patrimoine tout en puisant dans le meilleur des autres cultures.