Splendeurs du maniérisme en Flandre, 1500/1575.

0-2ViergesALEnfant2-300Photographies du dessus : À gauche Détail du Cycle de la Vierge. Anonyme flamand. Huile sur bois. Collection privée. © Jacques Quecq d’Henripret. À droite La Sainte Famille dans un intérieur attribué à Pieter  Coecke d'Alost (Aelst, 1502 – Bruxelles, 1550). Huile sur bois de 101 x 72 cm. Louvain, M Museum. © Lukas - Art in Flanders VZW, photo Hugo Maertens.

Photographies du dessous : Détails de peintures représentant la Vierge à l'Enfant. Les deux premières proviennent des oeuvres précédentes. La troisème est attribuée à Pieter Coecke d'Alost (Saint Luc peignant la Vierge - © RMN - Grand Palais / Agence Bulloz). La quatrième est de l'atelier du même auteur (La Vierge à l’Enfant avec l’archange Gabriel - Collection privée © Laurent Mayeux Photographies).

0-2ViergesALEnfant2Details-3000-2ViergesALEnfant2Detailsa-3000-1Photographie de gauche : Détail de Marie Cléophas et Alphée et leurs quatre enfants. Peinture attribuée à Dirck Vellert (1480-1547, actif à Anvers de 1511 à 1547. Huile sur bois de 113 x 39,5 cm. Collection privée. © Jacques Quecq d’Henripret. On note ici la coiffure.

Le Musée départemental de Flandre à Cassel présente encore pour quelques jours, jusqu'au 29 septembre 2013, une exposition intitulée Splendeurs du maniérisme en Flandre, 1500/1575, rassemblant « pour la première fois un ensemble exceptionnel de quatre-vingt-dix chefs d’œuvre » représentatifs de cette école.

« Si le terme « maniera » renvoie par son étymologie à l’Italie, en Flandre, ce style développe un langage artistique aussi original qu’audacieux à travers un univers à la fois extravagant et poétique. Ce goût assumé pour la bizarrerie et une exagération maîtrisée dans les poses est le point d’orgue de la fusion entre le fantastique et la réalité. L’exposition « Splendeurs du maniérisme en Flandre, 1500/1575 » sillonne le foisonnement artistique de ce siècle prolixe, dévoile la pluralité de ses expressions et la diversité de ses genres et styles, que nous ne parvenons toujours pas à classer. »

Photographie du dessous : « Musica », Allégorie de la Musique et de l’Amour de Jan Sanders Van Hermessen (ca.1500  - ca.1556). Huile sur bois de 97 x 108 cm. Collection privée. © Jacques Quecq d’Henripret.

Allégorie de la musiquePhotographies du dessous : Saint Éloi dans son atelier. Huile sur bois anonyme. Collection particulière. © Jacques Quecq d’Henripret. L’évêque de Noyon, Saint-Éloi (v. 588 - 659), est un orfèvre et monnayeur, devenu  ministre des Finances auprès du roi Dagobert Ier. Il est représenté ici pratiquant son métier en habits élégants ce qui doit faire sourire quiconque est rentré dans un atelier d’orfèvre (rarement aussi propre que sur la représentation).

1.SaintEloi2-300Photographie du dessous : Détail de L’Adoration des Mages d'Adriaen Van Overbeke (actif à Anvers entre 1505 et 1530). Huile sur bois de 90 x 73,5 cm. Collection particulière. © Jacques Quecq d’Henripret. Ce détail présente un exemple de manche d’habit du XVIe siècle.1Manche300

Photographies du dessous : Détail de Détail de La Vierge à l’Enfant avec l’archange Gabriel. Huile sur bois de 56 x 42 cm de l'atelier de Pieter Coecke d'Alost. Collection privée. © Laurent Mayeux Photographies.ArchangeGabriel.jpg