Le parement d’autel de Toulouse : exemple d'un textile du XIVe siècle.

Le Parement d autel clich Emmanuel Grimault ensemble650Le Moyen âge est à l'origine de nombreux éléments qui ont forgé l'époque moderne. C'est durant cette période que l'Occident s'organise notamment autour de la chrétienté ; que l'Europe se crée ; et que l'exemple de la France inspire et se répand.
DetailF Lemoine300La mode de ce temps est encore toute à redécouvrir tellement elle est riche. Le parement d'autel de Toulouse est un exemple de la beauté et de l'habilité d'exécution que peuvent atteindre les fabricants de textiles d'alors. Brodé d'or et de soie, cet exemple conservé au musée Paul-Dupuy à Toulouse est une des précieuses œuvres de l'art textile du XIVe siècle parvenues jusqu'à nous. « Sur une longueur totale de 2,67 m, il développe en 26 scènes, l’histoire du Christ dans laquelle viennent s'intercaler des figures de saints, parmi lesquels une place privilégiée est accordée à saint François, le fondateur de l’ordre des Cordeliers. » De tels exemples sont particulièrement rares du fait de la fragilité du matériau. Lors de l'exposition autour de cette étoffe, qui se déroule jusqu'au 18 juin 2012 au musée Paul-Dupuy, sont présentées d'autres oeuvres de la même époque (broderies, enluminures, sculptures) permettant de la situer dans son contexte.
Photographie 1 : Ensemble du parement d'autel de Toulouse (musée Paul-Dupuy : inv. 18301) de la première moitié du XIVe siècle, en toile de lin, broderie de fils de soie et d'argent doré. © Toulouse, musée Paul-Dupuy. Photo Emmanuel Grimault.
Photographies 2 : Élément du parement d’autel. © Toulouse, musée Paul-Dupuy. Détail de la photographie de Frédéric Lemoine.
Photographies 3 et 4 : Détails d'une aumonière (bourse portée à la ceinture) du début du XIVe siècle en lin, fils de soie polychrome et fils dorés. Les saisons y sont représentées par des symboles : occupations ou comme sur la première photographie Janus aux deux visages (mois de janvier). Montpezat-de-Quercy (Tarn-et-Garonne), collégiale Saint-Martin. « Classée Monument Historique (21 octobre 1902) ». © Photo Claude Moureau.Aumoniere300