Le corset : outil d'élégance

corsetstransparents300lmPhotographie du dessus : Corsets des années 1900.
C'est le quatrième article que j'écris sur le corset. Les précédents sont : Le corps à baleines, le corset et le tailleur de corps ; Corsets masculins ; Du corset à la crinoline : Les lignes caricaturales d'un corps social du XIXe siècle qui se dessine. Celui-ci s'intéresse aux corsets des XIXe et XXe siècles.
Dans son livre Usages du Monde : Règles du Savoir-Vivre dans la Société Moderne (Paris, 20e édition, 1890), la baronne Staffe explique dans son avant-propos, qu'en 1830, on dit d'un « gentilhomme, modèle du savoir-vivre d'alors, qu'il aurait fait le tour de l'Europe sans toucher du dos le fond de sa calèche de voyage. » Aujourd'hui, un kinésithérapeute affirmerait qu'il n'est pas bon de laisser le dos en position assise sans soutien. Le corset permet alors non seulement ce soutien mais aussi de garder la colonne vertébrale droite. Il façonne le corps pour lui donner prestance et délicatesse.
Photographies suivantes : Corsets de la fin du XIXe siècle et du début du XXe (montage).
0corsets650lmAu début  du XXe siècle le corset couvre de plus en plus les fesses pour vers 1910 prendre le dos et entièrement le bassin. Dans le premier tiers de ce siècle, celui-ci est de moins en moins rigide et ressemble à une gaine, excepté que cette dernière supporte avant tout le bassin alors que le corset de cette époque à la fois celui-ci et le dos, montant jusqu'à la poitrine. L'objectif est d'atteindre une silhouette fine et droite.
Photographies du dessous : Corsets des années 1910.

1910400lm© Article et photographies LM