Le bourgeois et le bobo

bourgeoisdeparis300lmPhotographies 1 et 2 : « Bourgeois et bourgeoise de Paris » Gravure du dernier tiers du XVIIIe siècle.
Le terme de bourgeois prend une connotation différente à travers les siècles. Au Moyen-âge, c'est avant tout l'habitant d'un bourg, d'une ville. Il est lié à la cité ; contrairement à l'aristocrate qui l'est à la terre dont il tire ses revenus. Ceux du bourgeois viennent du commerce. Il fait partie d'un des trois ordres organisant la société de l'Ancien régime : le tiers état qui représente ceux qui travaillent, les deux autres étant le clergé et la noblesse. L'argent gagné par certains bourgeois rend possible un luxe dans l'habillement et le train de vie. bourgeoisdeparisblanc400lmMais leur travail ne leur permet pas de se consacrer pleinement aux belles manières ; à l'inverse des aristocrates qui bénéficient de surcroît d'une éducation plus raffinée et d'une lignée beaucoup plus prestigieuse basée sur l’héroïsme guerrier.
La Révolution de 1789 annonce la fin des trois ordres qui se liquéfient au XIXe siècle pour être remplacés presque exclusivement par la bourgeoisie et sa valeur de 'travail'.
Aujourd'hui la société est presque entièrement hiérarchisée entre ceux qui cherchent du travail et ceux qui en ont ; ces derniers étant classés selon leur niveau de salaire. La première valeur mondiale est celle de l'argent comme le montre l'actualité de ce début de XXIe siècle. Toutes les autres semblent lui dépendre. La mode a été remplacée par le prêt-à-porter et les marques, d'où le fait que certains la refusent l'assimilant à une uniformisation mercantile. Du reste on parle de moins en moins de mode mais de plus en plus de 'fashion', de 'tendances' … ce qui a une incidence inverse puisqu'en annonçant la fin de la mode on permet justement cette 'uniformisation mercantile'.

En 2000 apparaît le nom de « bobo » : « bourgeois bohème », qui pas assez riche pour acheter dans le centre de Paris l'est assez pour investir des quartiers comme Ménilmontant, Belleville, Oberkampf, Montreuil. Il s'agit d''une petite bourgeoisie plutôt de gauche, ayant des idées écologiques et l'argent pour les suivre ce que leur reprochent leurs détracteurs.
Avant la Révolution, dans la bouche de l’aristocratie, l'emploi du terme « bourgeois » a une connotation de vulgarité. Je parle longuement de cela dans l'article intitulé : Les faux élégants et aussi dans celui sur La dame de qualité dans lequel est publiée une estampe du XVIIIe siècle où une « Jeune Bourgeoise » y est représentée « contrefaisant la Dame de qualité ».  Cependant la bourgeoisie occupe une place de plus en plus importante dans la société. Les libertins et les Lumières remettant en cause les pouvoirs établis par la religion ou les liens de sang (voir l'article intitulé Le cacouac et le libertin) pour une société matérialiste basée sur la raison et le mérite, la bourgeoisie devient de plus en plus forte. Cette importance s'accentue après la Révolution où la religion et l'aristocratie sont largement affaiblies, et grâce à une industrialisation grandissante et une internationalisation du commerce qui ne fait que s'accentuer.

© Article et photographies LM