La Fête au Moyen-âge

LaFeteAuMoyenAgeA notre époque où on nous parle constamment de travail et d'argent, il est bon de savoir que d'autres manières de vivre sont possibles et que : « Au Moyen Âge, un jour sur trois est chômé en raison des fêtes. » C'est un des nombreux éléments que nous apprend l'exposition de la tour médiévale de Jean sans peur à Paris intitulée La fête au Moyen-âge se déroulant du 10 avril au 10 novembre 2013.

Le sujet est réjouissant et l'endroit à découvrir pour ceux qui ne le connaissent pas. De plus il se trouve près de la rue Saint-Denis autrefois haut lieu de parade de la royauté : lieu de prestige et de fêtes grandioses.

L'exposition se compose de panneaux pvc illustrés de photographies et textes, avec quatre grands thèmes :

- 'L'année en fêtes' : 'Noël ! Noël !', 'De Carnaval en Carême', 'Au théâtre ce soir', 'Mascarades', 'Pâques fleuries et fête peineuse', 'Une farandole de saints', 'Un calendrier bien rempli' ;

- 'Fêtes personnelles' : 'Réjouissances familiales', 'Les cadeaux', 'Les familles font la noce', 'Quel charivari !', 'La mort est une fête' ;

- 'Fêtes communautaires' : 'Festivités agraires', 'La danse', 'En joyeuse compagnie', 'Les jeunes font la fête', 'Un festival de bêtises', 'En lice', 'Le temps des festins' ;

- 'Fêtes politiques' : 'Fêtes urbaines', 'Les chars', 'Le corps du roi en fête', 'Panem et circenses : l'entrée royale'.

« Les célébrations religieuses rythment le calendrier, mais l’année est également riche en festivités profanes : les fêtes personnelles, communautaires et politiques sont prétexte à processions, joutes, tournois, festins... qui consolident sans cesse les liens sociaux. Au pied d’un mât de cocagne, au coeur d’un charivari, au milieu d’une farandole, sur un char bariolé, costumé en sauvage ou en fou, l’individu profite d’une vie qu’il sait précaire. Que la fête commence ! »LaFeteAuMoyenAge