La carte de visite et le portrait-carte

PortraitsCartes-4-300crinoline10,5x6,4cm300lmPhotographies : Quelques portraits-cartes allemands de la fin du XIXe et début XXe.  Ces cartes font à peu près 10 x 6 cm chacune.
La carte de visite est d'un usage ancien. Déjà au début du XVIIe siècle, sous Louis XIII, la 'carte d'adresse' permet à un fabricant ou à un marchand de communiquer ses coordonnées en y ajoutant une note sur des objets qu'il fabrique ou qu'il vend. Le terme de 'carte de visite' est attesté dans le sens que nous lui connaissons dès le XIXe siècle, et est utilisé dans plusieurs langues en français. Durant ce siècle il devient à la mode de se faire faire un portrait photographique en plusieurs exemplaires, de la taille d'une carte de visite, appelé portrait-carte, carte-album ou carte-photographique. Dans l'article intitulé 'Un franc la pièce' du blog lescocodes.blogspot.fr une citation de Paris Vivant, par des hommes nouveaux : Le Gandin (1861) explique un des usages de ces cartes. A une époque où les femmes de condition ne travaillent pas et font presque quotidiennement une ou plusieurs visites à leurs homologues, il est de bon ton, si la personne n'est pas présente, de laisser son portrait-carte-de-visite. Les hommes se font faire aussi de telles cartes qui témoignent d'un certain statut social.
Louis Dodéro est considéré comme le créateur de ces portraits. C'est un photographe actif dans les années 1850 à Marseille comme on peut le lire dans Wikipédia. André Adolphe Eugène Disdéri (1819 – 1889) dépose un brevet en 1854 et lance à grande échelle cette idée.

© Article et photographies LM