Excellence de la langue française

DictionnaireDAnecdotesPrecieuse300lmSi la langue française est belle, c'est en particulier grâce au XVIIe siècle et un travail approfondi sur celle-ci dans les réunions, ruelles, salons, académies … La langue porte une idée de la vie en communauté et forme l'individu. Au commencement est le verbe … Pour que celle-ci évolue, il est nécessaire de ne pas choisir la facilité et de toujours chercher le mot, l'expression et la tournure de phrase les plus appropriés. Un exercice peut consister à ne jamais employer de mot anglais, en le traduisant systématiquement par un terme ou une expression du français.

Les précieuses n'ont jamais cherché la facilité. Au contraire, comme on peut le constater dans l'article ayant pour titre : Conversations précieuses. Dans son Dictionnaire d'anecdotes, de traits singuliers et caractéristiques, historiettes, bons mots, naïvetés, saillies, réparties ingénieuses, Etc. Etc. (Paris, La Combe, 1766), Honoré Lacombe de Prézel occupe un court chapitre à une précieuse qui remplace toujours dans la langue le mot 'cul' qu'elle trouve grossier :

« Une dame, qui tenait un peu de la précieuse, disait dans une compagnie, qu'elle ne se servait jamais de mots qui pussent laisser une sale idée, & qu'elle disait, avec les personnes qui savent vivre : Un porte-feuille ou un fond d'artichaut, au lieu de cul d'artichaut ; un fond de basse-fosse, au lieu de cul de basse-fosse ; une impasse ou une rue qui n'a point de sortie, au lieu de cul-de-sac. Quelqu'un de la compagnie lui ayant dit que l'on était souvent obligé de parler comme les autres, elle le défia poliment de lui en citer des exemples. On lui demanda pour lors comment elle appelait, dans la conversation ordinaire, une pièce qui valait soixante sols [sans doute l'écu] ? Soixante sols, reprit-elle. - Mais, madame, comment nommez-vous la lettre de l'alphabet qui suit le p ? Elle rougit, & repartit aussitôt : Ho, ho, monsieur, je ne pensais pas que vous dussiez me renvoyer à l'a, b, c. »

Photographie : Bas de la page 547 du Dictionnaire d'anecdotes, de traits singuliers et caractéristiques, historiettes, bons mots, naïvetés, saillies, réparties ingénieuses, Etc. Etc. (Paris, La Combe, 1766) d'Honoré Lacombe de Prézel.

© Article et photographie LM