Ce n'est point par coquetterie qu'elle se pare avec tant de magnificence

CeNEstPointParCoquetterie501lm.jpgPhotographie : Planche de Le La Bruyère des Jeunes Demoiselles, par Madame Mallés de Beaulieu (17..-1825), seconde édition, Paris, Pierre Blanchard, 1823. La première édition date de 1821.

© Article et photographie LM