Cartier : Le Style et l’Histoire.

ParureVers1850-300Du 4 décembre 2013 au 16 février 2014, le Salon d'Honneur du Grand Palais à Paris s'ouvre à une exposition intitulée Cartier : Le Style et l’Histoire. 

La société Cartier est une entreprise fondée à Paris en 1847 par Louis-François Cartier, restée familiale jusqu'en 1964. Elle est aujourd'hui la propriété de la Compagnie Financière Richemont basée en Suisse (à Genève), créée en 1988 par le milliardaire sud-africain Johann Ruper et rassembant un groupe d'entreprises spécialisées dans l'industrie du luxe. Elle devient rapidement réputée internationalement pour ses bijoux portés par les têtes couronnées et ses montres. Cette firme invente la première montre bracelet en 1904. 

Photographie de gauche : DevantDeCorsage1907-300Parure. Cartier Paris. Vers 1860. Or, améthystes de forme ovale et poire facettées, écaille. Collier 42.5 cm; peigne 11.3 x 12 cm, broche 8 x 4 cm; boucles d’oreille 4 x 1.7 cm. Collection Cartier. Photo : V. Wulveryck, Collection Cartier © Cartier.  

Photographie de droite : Devant de corsage saphirs. Cartier Paris, commande spéciale de 1907. Platine, diamants ronds taille ancienne et taille rose, un saphir de forme poire, sept saphirs de forme coussin. Serti millegrain. Poids total des saphirs : 51 carats environ. 21 x 12.9 cm. Collection Cartier. Photo : V. Wulveryck, Collection Cartier © Cartier.

« L’exposition est pensée et conçue comme une exposition d’histoire de l’art. OEuvres d’art à part entière, les créations de la maison de joaillerie sont montrées dans le contexte de l’évolution des usages et des styles. 

Depuis sa fondation en 1847 jusqu’au cours des années 1970, l’histoire de la maison Cartier offre l’occasion de découvrir un laboratoire ColierPatiala300de formes et de rentrer dans l’intimité d’une société raffinée qui utilise le bijou et l’accessoire pour leur beauté intrinsèque mais aussi pour leur fonction sociale.  »

Photographie de gauche : Mise sur cire des pierres et étude du serti du collier de Sir Bhupindar Singh, Maharadjah de Patiala créé en 1928. Archives Cartier © Cartier.

« Les quelques 600 bijoux, pièces de joaillerie, objets, montres et pendules, sont donc accompagnés de témoins de la vie artistique et du goût de leur temps : des robes et autres accessoires, des photographies publicitaires, des gravures, JeanneToussaint300des revues de mode. En convoquant les sources  nourrissant chaque étape marquante de l’histoire de la maison, cette exposition ambitionne de mettre en perspective les choix stylistiques de Cartier. Près de trois cents dessins préparatoires, ainsi que de nombreux documents d’archives complémentaires (registres de stocks, cahiers d’idées, dessins relatifs à la boutique rue de la Paix, photographies, plâtres...) achèvent d’enrichir le propos, illustrant les coulisses de la création. »

Photographie de droite : Jeanne Toussaint posant pour un reportage de mode dans les années 1920. Archives Cartier. Baron Adolph de Meyer © Archives Cartier Paris.

« Cette exposition, la plus importante jamais consacrée à la maison Cartier, ne néglige aucune des activités qui firent sa réputation, présentant toutes les typologies d’objets réalisés, depuis les bijoux d’apparat jusqu’aux pièces plus intimes, en passant par le nécessaire féminin, la boîte à cigarettes ou la montre-bracelet, trois emblèmes de la modernité. »

« Première exposition organisée dans le cadre prestigieux et récemment restauré du Salon d’Honneur, Cartier. Le style et l’histoire trouve dans cet espace monumental un écrin idéal, magnifié par une scénographie faisant la part belle à la poésie. Bien loin de l’apparence d’une boutique de joaillerie, le parcours se déroule tel une véritable histoire avec des étapes et des atmosphères bien différenciées, rendant tangible le double enjeu de l’exposition : laisser parler la magie des objets tout en donnant au visiteur suffisamment de clés pour comprendre cette histoire foisonnante. »