Bons mots et apophtegmes

DictionnaireDAnecdotesTitre300Photographie : Lacombe de Prézel, Honoré (1725-179. ?), Dictionnaire d'anecdotes, de traits singuliers et caractéristiques, historiettes, bons mots, naïvetés, saillies, reparties ingénieuses, etc. etc., Paris, chez La Combe, 1766.

Voici le début du chapitre intitulé « BON MOT. » : « Nous n'accordons ce nom qu'à une répartie vive, gaie, animée par une pensée qui frappe, qui réveille, qui surprend. On voit, par cette définition, que le bon mot diffère essentiellement du beau mot ou de l'apophtegme. Le premier est une espèce impromptu que l'occasion seule fait naître, & que la malignité, le plus souvent, assaisonne : c'est un trait qui vole & qui perce en même-temps. Le beau mot ou l'apophtegme, au contraire, n'est qu'une belle pensée, une parole méditée, qu'on a coutume de dire souvent ; ou, si c'est une réponse, on y cherche moins à briller qu'à dire quelque chose de moral & d'instructif. »

© Article et photographie LM