Les Contes et les Fables aux XVIIIe siècle et début XIXe.

Le livre de contes ou de fables, lorsqu’il est ancien, est un véritable trésor qui  porte le lecteur dans des mondes où le réel côtoie le songe, dans des univers faisant partie intégrante de notre patrimoine et de notre imaginaire. Les deux réalités que sont l’objet qui est un lien direct avec le passé et les mots qui raisonnent en nous, ouvrent des portes insoupçonnées de notre conscience. 

Cliquez sur la photographie pour voir des exemples de livres de contes et de fables ainsi que des gravures tous d’époque.
contesa.gif
Au XVIIIe siècle et au début du XIXe, les termes de ‘contes’ et ‘fables’ désignent différents genres de narrations. Les fables définissent soit des récits mythologiques, soit des petites histoires moralisatrices mettant souvent en scène des animaux. Parmi ces dernières on distingue : les fables orientales, les fables imitées ou s’inspirant d’Esope et les Isopets du Moyen-âge. Le terme de ‘contes’ regroupe toutes sortes de petites histoires : les contes moraux qui sont de courtes nouvelles moralisatrices ; les contes à rire qui relatent des histoires amusantes ; les contes érotiques ; les contes de la vie courante plus ou moins moralisateurs ; et les contes de fées. Ces derniers deviennent un genre littéraire seulement au XVIIe siècle.

Sandrine KRIKORIAN - Art & Energie 17/12/2010 18:08



L'édition des Fermiers généraux est celle que je préfère. Le style des gravures correspond à l'esprit libertin de ces Contes.



Melisende 19/07/2007 23:22

Je rêve d'acquérir un jour, des livres comme ceux-ci... ^^Melisende

Joelle Le Menn 20/06/2007 11:22

Bravo pour les textes du blog de La Mesure de l'Excellence,  ils sont riches, précis, documentés. Les amateurs ont vraiment l'opportunité d'acheter en connaissance de cause, grâce aussi aux nombreuses photos abondemment commentées ; Par ailleurs l'accès aux différentes rubriques ou aux détails est aisé. Faites le savoir!

Merveilleuses & merveilleux