La ville de Moulins

Moulins, préfecture du département de l'Allier, est une ville très riche en histoire et très active culturellement. Il s’agit de la capitale historique du Bourbonnais et des ducs de Bourbon.

De leur château médiéval il reste la Tour Mal coiffée et quelques vestiges. Le surnom de cette tour aurait été donné par Louis II de Bourbon qui l’aurait trouvée belle mais mal coiffée. Devenue prison depuis la seconde guerre mondiale jusqu’en 1984, elle fut entièrement rénovée en 2007 et ouverte au public qui peut y admirer en son sommet une vue sur toute la cité.

La ville garde aussi des traces de son ancienne enceinte du XVe siècle, comme la Tour de l'Horloge, dite « Jacquemart », qui carillonne en animant une famille d'automates.

Certaines de ses ruelles sont charmantes et chargées d’histoire. Autour de la cathédrale on observe des maisons à colombages des XVe et XVIe siècles ainsi que des hôtels particuliers des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles. Sur la vieille ville voir ici.

La cathédrale comprend des parties médiévales mais fut achevée seulement au XIXe siècle. On y admire de nombreux vitraux d'époque gothique et une vierge noire du XIe siècle. Elle est particulièrement célèbre pour garder précieusement le Triptyque de la Vierge en gloire (vers 1501), peint par Jean Hey, surnommé le Maître de Moulin. Cette œuvre (photographies ci-dessus et deux dernières : © Luc-Olivier-CDT03), qui représente un des sommets de la création artistique à la charnière du Moyen Âge et de la Renaissance, est dans un excellent état de conservation, et n’a jamais été restaurée.

La ville possède aussi une ancienne cour des Comptes construite au XVe siècle ; une église Saint-Pierre dont l’intérieur, réaménagé au XVIIe siècle, est des XVe - XVIe siècles ; un collège des Jésuites du XVIIe siècle, transformé en palais de Justice, avec notamment des plafonds peints et un décor en trompe-l'œil de Giovanni Gherardini (1654-1723) ; des halles couvertes du XVIIe siècle ; un pont (Régemortes) du XVIIIe siècle faisant 301,50 mètres ; un théâtre municipal de style néoclassique (vers 1840) ; une brasserie d’époque 1900 (le Grand Café ouvert en1899) où la jeune Gabrielle Chanel aurait chanté et pris le surnom de « Coco » (voir ici)...

Avant de continuer voici quelques photographies de ces lieux.

Ci-dessous : Cette photographie (Moulins Patrimoine 2016 © JM Teissonier) est intéressante car comprenant la tour Mal-Coiffée à droite, la cathédrale au milieu, et à gauche la maison Mantin dont il est question plus bas.

Ci-dessous et en haut à gauche : Quartier historique. ©  JM Teissonier et Office de Tourisme de Moulins.

La Chapelle de l'ancien couvent de la Visitation Sainte Marie (vers 1650) conserve le mausolée du duc de Montmorency, pair de France. Ce mausolée est assez surprenant, faisant penser à d’autres exemples étrusques ou romains. Il mélange l’Antiquité au XVIIe siècle. Photographie : ©  JM Teissonier.

Dans cette même chapelle se trouve un plafond peint. Photographie ci-dessous : ©  JM Teissonier.

Ci-dessous : Grand Café. © Office de Tourisme de Moulins.

Le Centre national du Costume de scène et de la scénographie est aujourd’hui réputé. Ouvert en 2006 dans l'ancien quartier de cavalerie dit Quartier Villars (XVIIIe siècle), il conserve une collection très importante dans son domaine.

Le Musée de la Visitation semble quant-à-lui assez surprenant. Photographie ci-dessous : ©  JM Teissonier.

Lors de ma venue à Moulins j’ai visité l’exposition De couleurs et d’or, qui se déroule jusqu’au 17 septembre 2017 au Musée Anne-de-Beaujeu (voir article ici). Ce musée est installé dans le pavillon du palais ducal, l'un des premiers exemples d'architecture et de décor Renaissance construit en France à la fin du XVe siècle. (photographie ci-dessous).

L’entrée au musée Anne-de-Beaujeu donne aussi accès à la Maison Mantin, une demeure de la fin du XIXe siècle ayant gardée pendant presque un siècle toute sa décoration et son mobilier. Celle-ci ayant appartenu à un collectionneur, elle est remplie d’œuvres et d’objets d’art anciens. Voici quelques photographies que j’ai prises à l’intérieur.

La ville de Moulins possède même un musée du Bâtiment situé dans une ancienne maison du XVIIIe siècle.

J’ai aussi visité le Musée de l'Illustration jeunesse, ouvert en 2005, présentant et conservant des œuvres d'illustrateurs de livres pour la jeunesse. Du reste la ville organise tous les ans, depuis 2007, un salon de l'illustration et du livre de jeunesse. Ce musée est situé dans un hôtel particulier du XVIIIe siècle, l’Hôtel de Mora, réaménagé au XIXe. Il a été restauré en 2005. Ci-après quelques photographies. Une salle a conservée toutes ses jolies boiseries. Pour les autres pièces, il est regrettable que les boiseries aient été couvertes d'une épaisse couche de peinture blanche.

À n’en point douter, la ville de Moulins est dédiée à la Culture et à l'Art !

Plus d'informations sur le site de l'Office de tourisme de Moulins & sa région.