Patrimoine naturel d’Île-de-France : une chance dont il faut prendre soin

Le pourcentage obligatoire de constructions HLM et la spéculation immobilière ont beaucoup abîmé les paysages d’Île-de-France (voir par exemple ici). Cependant il reste encore quelques milieux naturels particulièrement jouissifs. Lors de mes trois dernières promenades j'ai rencontré de nombreuses orchidées sauvages que j'ai photographiées, avec :

Ci-dessus :

- Ophrys abeille (photographies ci-dessus) ;

Ci-dessous :

- Listère à feuilles ovales,

- Orchis pyramidal,

- Orchis verdâtre,

- Orchis pourpre dont les fleurs peuvent ressembler à de petits lutins sexués.

Il y a d'autres sortes à découvrir en cette période ! Dans le monde il en existe plus de vingt-cinq mille espèces. En France (Corse comprise) on dénombre plus de cent soixante espèces (une liste ici) et bien plus avec l'Outre-mer. Évidemment il ne faut pas les ramasser, car elles sont rares. Mais elles font de belles photographies.

Dimanche dernier, dans notre groupe de promenade, une personne a trouvé neuf véritables trèfles à quatre feuilles et même un à cinq feuilles, près d'un pont surplombant la rivière Essonne dont le nom vient de la déesse gauloise des rivières !

Au 'fête' aujourd'hui c'est le jour du solstice d'été !

Sandrine 21/06/2016 09:47

Magnifiques orchidées !