La statue d'Apoxyomène retourne sur son île natale : l’île de Lošinj en Croatie.

« La statue Apoxyomène, trésor marin découvert il y a 20 ans à 45 mètres de profondeur par René Wauters, un plongeur et photographe belge amateur, est devenue depuis un véritable symbole de l’île de Lošinj, aussi surnommée l'île de la Vitalité.

Après avoir parcouru les musées du monde entier pendant 9 ans [...] la statue du géant grec Apoxyomène revient sur son île natale.

Le retour de ce chef d'oeuvre de la Grèce antique est célébré dans toute la région par ses habitants.

Il sera accueilli dans le nouveau Musée Apoxyomène qui ouvrira ses portes le 30 avril prochain dans la ville de Mali Lošinj. Ce Musée est un excellent exemple de l'enrichissement de l’offre culturelle locale et devrait permettre d’attirer de nombreux touristes passionnés d'histoire.
L'ancienne statue de bronze représente un athlète d'1m92 en train de nettoyer son strigile (sorte de racloir en fer recourbé), un ustensile utilisé à l'époque pour se laver après une compétition. Elle a été trouvée en 1996 dans la mer entre l'îlot de Vele Orjule et l'île de Lošinj par René Wauters avant d'être remontée le 27 avril 1999. Sa restauration a permis d’estimer sa date de création entre le 2ème et le 1er siècle av. JC., alors que son prototype était plus âgé, datant du 4ème siècle av. J-C. Parmi les huit variantes connues du sujet Apoxyomène, la statue de Lošinj est la plus complète et la mieux préservée. »

Puisse la beauté dissiper les voiles de l'obscurantisme et de la folie.