Les grands magasins du Louvre

Face au Louvre et au Palais-Royal se trouve le bâtiment où se situaient les anciens grands magasins du Louvre fondés en 1855. Celui-ci a été presque entièrement détruit pendant la dernière guerre (en 1943), un avion s'étant écrasé au milieu. Seule la façade a été sauvée, le reste ayant été reconstruit. En 1978 il a été transformé pour devenir le Louvre des antiquaires abritant deux-cent-cinquante galeries d'antiquités de haut de gamme.

La Société foncière lyonnaise, propriétaire du lieu, souhaite le transformer en un centre commercial dédié à la mode dont l'ouverture est prévue en 2018. L'idée est bonne puisque cet endroit, jusqu'à la rue de Richelieu et les galeries du Palais-Royal comprises, était depuis des siècles consacré en grande partie à la mode. Seulement... et oui il y a encore un 'seulement', d'après mes sources cela serait pour y mettre des boutiques de grandes enseignes mondiales du prêt-à-porter bas-de-gamme que l'on retrouve partout dans Paris, en France et dans le monde entier. Est-ce l'image que l'on veut donner de la mode en France ? N'est-ce pas dévaloriser l'endroit et son environnement (le Louvre, le Palais-Royal), que d'en faire un énième centre commercial du prêt-à-porter ? L'avenue des Champs-Élysées est déjà envahie par de tels magasins, de même que le reste de la rue de Rivoli (de la tour Saint-Jacques au Louvre). Gap a déjà trente-deux boutiques dans Paris, Celio vingt-six, Zara vingt, H&M treize etc. Ils en ont des dizaines d'autres en banlieue et province, et des centaines dans le monde ! Vous y ajouter Mac Donald's et Starbucks et vous avez là les principales enseignes du centre-ville parisien et de toutes les grandes villes du monde. Pourquoi ne pas plutôt loger aux anciens grands magasins du Louvre de grands couturiers et d'autres nouveaux et novateurs beaucoup moins chers, des boutiques de mode d'avant-garde pour les jeunes... enfin un lieu véritablement ouvert à la mode, c'est à dire à l’innovation, la fantaisie, la qualité... où le riche milliardaire trouve autant de plaisir à y faire les boutiques que l'étudiant fauché... avec de plus quelques espaces pour s'y divertir. Enfin espérons que mon 'informateur', qui est pourtant bien placé pour savoir ce qui se trame, s'est trompé.

Photographies : Cartes postales présentant les grands-magasins du Louvre au début du XXe siècle. On constate que l’extérieur est le même qu'aujourd'hui mais que l'intérieur a en effet totalement changé.

Au dessus : à gauche « Galerie des Confections pour Dames » et à droite « Salon des Modes ».

Ci-dessous : Deux vues avec à gauche « Hall des Soieries » et à droite « Rayons des Tissus ».

Ci-dessous : « Galerie des Modes ».