Trésors de l'église Saint-Sulpice de Paris

Cet article fait suite à celui sur la Restauration des peintures murales d'Eugène Delacroix de l'église Saint-Sulpice à Paris. Celle-ci possède d'autres œuvres importantes en son sein. Je vais m'attarder sur deux d'entre elles : la chapelle de la Vierge et les boiseries de la sacristie des messes.

La chapelle de la Vierge, construite au XVIIe siècle par Louis Le Vau (1612-1670) et décorée au XVIIIe dans un style baroque, contient une statue d'une Vierge à l'Enfant de Jean-Baptiste Pigalle (1714-1785) avec de chaque côté une peinture (pour le moment elles sont enlevées pour restauration) de Carle van Loo (1705-1765) et des colonnes de marbre provenant des ruines de la ville romaine de Leptis Magna (dans l'actuelle Libye), ainsi qu'une magnifique coupole peinte par François Lemoyne (ou François Le Moine : 1688-1737, professeur notamment de François Boucher et de Charles Natoire). Cela forme un ensemble magnifique malheureusement très mal éclairé par une lumière jaune/orangée qui devrait être bientôt changée. Plus d'informations sont disponibles ici.

Photographie de gauche : Coupole avec oculus situé devant la chapelle, au-dessus du déambulatoire, près de l'autre coupole peinte par François Le Moine. © LM.

Les boiseries de la sacristie des messes, datant de 1735, ont été offertes par le ministre des Finances de Louis XV à l'occasion de son mariage (du ministre). Elles ont été récemment restaurées. Le plafond est en pierre d'époque du XVIIe siècle. Ci-dessous sont présentées quelques photographies (© LM) de cette sacristie.

L'église possède aussi un grand orgue construit par François-Henri Clicquot entre 1776 et 1781, un gnomon (mesurant précisément la position du Soleil) installé au XVIIIe siècle, des vitraux du XVIIe siècle, une chaire construite en 1788 en chêne et marbre (avec deux statues en tilleul doré, des bas reliefs en bronze dorés et un abat-voix en bois doré) à l'architecture remarquable car ne reposant que sur ses deux escaliers, deux tridacnes (grands coquillages) offerts à François Ier (1494-1547) par la République de Venise et montés en bénitiers sur des socles de Jean-Baptiste Pigalle (1714-1785), une statue de saint Jean-Baptiste par Boizot (1743-1809), un tombeau de 1753 sculpté par René-Michel Slodtz (1705-1764) et plusieurs fresques du XIXe siècle.

Photographies ci-dessous : Partie du transept nord de l'église. © LM.

Photographies ci-dessous : Autres vues de l'intérieur de l'église. © LM.

Photographies ci-dessous : À gauche - L'un des deux escaliers de la chaire de 1788 avec une des statues en tilleul doré. À droite - Escalier en colimaçon en pierre. © LM.

Photographies ci-dessous : Fontaine Saint-Sulpice érigée de 1843 à 1848, sur la place du même nom. Elle est aussi appelée par dérision fontaine des quatre points cardinaux car quatre statues d'évêques de l'époque de Louis XIV, jamais nommés cardinaux, font chacun face à un point cardinal.