Les lois du 'marcher' : L'Amour interdit de séjour à Paris.

Aujourd'hui il est interdit d'exprimer son amour d'une autre personne à Paris en mettant un cadenas sur le Pont des arts. C'était un mouvement spontané où les personnes exprimaient l'amour de la capitale française et l'espoir dans le rêve que cette ville a porté pendant des siècles : celui de l'amour.

La mairie de Paris lance le retrait définitif des cadenas du Pont des arts. Avant la pose de panneaux vitrés sur l’ensemble du pont, celle-ci propose une intervention artistique. Est-ce de la provocation ? Si je n'avais pas peur qu'une nouvelle fois la révolution ne serve que les intérêts de la vulgarité, je dirais de se soulever contre notre 'intelligentsia' veule et collaboratrice...

Nous sommes dans un monde aussi lisse qu'une dictature qui avance au son des bottes... dans un univers fait de béton, vitres, plastique, goudron et d'écrans... tout cela pour mieux glisser... pour ne pas s'arrêter et réfléchir... et suivre les lois du marcher au pas... dans une société où ceux qui pactisent avec les horreurs élèvent des monuments en l'honneur de résistants de temps révolus et qui ne parleront plus.

Donnons des ponts à l'amour pour s'exprimer !

Photographies ci-dessus : Quelques cadenas encore présents. Le bâtiment en arrière-plan est Le Louvre.

Photographie de droite prise ce jeudi. La plupart des cadenas sont déjà enlevés. La grande majorité des barrières sont recouvertes de peintures. Derrière on aperçoit La Samaritaine qui est laissée à l'abandon depuis plusieurs années par LVMH (voir cet article) qui souhaite détruire ce bâtiment.